logo

Select Sidearea

Populate the sidearea with useful widgets. It’s simple to add images, categories, latest post, social media icon links, tag clouds, and more.
hello@youremail.com
+1234567890

Risques

RISQUES

Les troubles de la sensibilité – votre lobe de l’oreille et la peau environnante sera endormi; ceci peut s’améliorer avec le temps, toutefois une récupération totale de la sensibilité est souvent impossible

 

Paralysie du nerf facial – même si on essaiera presque toujours de préserver le nerf facial (le nerf qui déplace les muscles du visage), il y a un certain risque (10-20%) de l’atteinte du nerf facial pendant l’intervention. Cela est généralement temporaire due à des étirements et des ecchymoses et devrait résoudre. Toutefois, environ 2-3% des patients cette paralysie sera permanente ou la récupération sera partielle.

 

Cicatrice – vous aurez une cicatrice, toutefois celle ci aura tendance à s’atténuer au cours des deux ou trois prochains mois. Après deux mois, vous devez masser la cicatrice avec une petite quantité d’une crème hydratante deux ou trois fois par jour afin de faciliter le processus de cicatrisation. Certaines personnes produisent une cicatrice hypertrophique ou même des chéloïdes (en relief); ceci est dû principalement à leur type de peau. Ceci est imprévisible avant l’intervention chirurgicale et, si elle se produit, elle peut être traitée par après. Après l’intervention on peut remarquer également une certaine dépression de la joue devant et en dessous de l’oreille. Certains technique de reconstructions peuvent être utilisés pour corriger celle-ci. cela peut être traité également plus tard par example avec lipofilling.

 

Hématome/Hémorragie / ecchymoses – Afin de réduire la probabilité de dévelopment d’un hématome (caillot de sang) un drain sera placé dans votre plaie pendant l’intervention. Toutefois l’apparition de quelques ecchymoses et des bleus autour de la région du visage et du cou sera inévitable. Vous devriez vous reposer /dormir assis dans votre lit pendant quelques nuits afin d’améliorer le drainage et le gonflement.

 

Infection – est une complication qui peut survenir après tout intervention chirurgicale. Elle peut retarder la cicatrisation. Dans ce cas vous aurez besoin d’antibiotiques et parfois même des soins spécifiques de la plaie.

 

Récidive – Dans le cas de la chirurgie des tumeurs, il peut y avoir une récidive plus tard. Ceci dépend de l’expertise du chirurgien, le type de la tumeur et d’autres facteurs.

 

Syndrome de Frey – Parfois à cause d’une connection erronée et aléatoire des nerf déstinés aux glandes salivaires avec les nerfs destinés aux glandes sudoripares (sueurs) les patients expérimentent une rougeur au niveau de leurs joues ainsi qu’une transpiration à la vue de la nourriture ou en mangeant. Le traitement de cette condition depandera de son intensité et la gêne qu’il peut occasionner.

 

Thrombose veineuse profonde (TVP) – Après toute intervention sous anésthesie générale en raison de l’immobilité, Il y a toujours un certain risque de développer la thrombose veineuse profonde. Il est très important de bouger les jambes au lit et se lever et à peu près aussi vite que possible. Si vous êtes considéré comme étant à risque, des bas spéciaux seront prescrits pour vous ainsi que des médicaments pour fluidifier le sang jusqu’à ce que vous êtes en mesure de mobiliser correctement.

 

Fistule salivaire – Il s’agit de l’écoulement salivaire à partir de la plaie. Cela se résout souvent de façon spontané, mais peut parfois nécessiter un traitement supplémentaire.

 

Sérome – il s’agit bien d’une collection de salive / fluide sous la peau qui devra être aspiré (retiré avec une seringue et une aiguille) à quelques reprises pour résoudre le problème. Cela peut persister pendant environ deux trois semaines après l’opération.

Téléphone: +32 (0) 4 9107 0432

N’hésitez pas de le contacter si vous avez une question